Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette fenêtre...

Pour parler avec légèreté de rugby...
L'affiche ci-dessus, d'un France-Angleterre, est de Jean-Louis Ploix.

Bonne journée à vous qui passez par cette fenêtre ovale!



me-sans-fr--d--ric.JPG

 

 

 

In english    

 

Bloc-Notes

 

Pinterest

 

Maintenant, pour me suivre

c'est






Rechercher

A Lire...séance De Rattrapage

24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 00:00

 

 Dave Gallaher

 

Non seulement je suis une quiche en géographie, mais je suis également pas très fortiche en histoire...Et donc, comme je l'ai déjà écrit , je ne savais pas que les néo-zélandais étaient venus combattre en France lors de la 1ère guerre mondiale.

Un document explique un certain nombre de choses, et j'ai depuis découvert une vidéo qui met en lien la France, la Nouvelle-Zélande, la guerre de 14-18, le rugby...et qui permet de savoir qui était Dave Gallaher.

Je n'avais jamais entendu ce nom de joueur, et ne savais pas qu'un Trophée porte son nom...Trophée remis à chaque vainqueur d'une rencontre France/Nouvelle-Zélande hors coupe du monde. Mais par contre, j'avais à peu près deviné que les français ont reçu ce Trophée moins de fois que les néo-zélandais! [carrément moins de fois...une seule au XXI è siècle, comme le précise le tableau!...]

 

Edit du 4 décembre 2013 : une galerie de photos, "Coupe de la Somme", from la somptueuse collec de Frédéric Humbert est ICI

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Snödroppe/Sophie 25/11/2013 09:14


Oui, c'est assez particulier de découvrir ces aspects de 14-18...et son impact lexiqual sur le rugby!


Il y a, dans la colonne de droite du site sur le centenaire, un document PDF dans la lignée de ce long texte, avec cartes, photos, et qui donne des précisions sur l'auteur de ce
long texte, Brian Lockstone.

Daniel DURET 25/11/2013 08:21


Bin didon, j'ai lu le long texte sur le guerre et l'engagement des NZ, c"est édifiant.  Quelle folie sanglante.


La division NZ se vantait de ne faire que très peu de prisonniers...


 


J'ai retenu aussi que les anglais ayant traduit Ypres par "wipes" utilisaient ce mot pour décrire un coup de pied en l'air, une chandelle au rugby...


 


C'est dire...